La brasserie des Fagnes

La brasserie des Fagnes

Arrière petit-fils de Victor Adant, brasseur à Leval-Trahegnies (Hainaut) dans les années 1920 et de Constant Lauvaux, brasseur également (et champion du monde de Lutte en 1900 et 1901!) à Couvin (Namur) à la même époque, Frédéric Adant a été fort sensibilisé par le passé brassicole familial.

Malheureusement, comme tant d'autres brasseries, elles sont toutes 2 disparues dans les années 1950, au lendemain de la 2ème guerre mondiale. Du matériel de jadis, il ne reste rien !

Seule la Brasserie Lauvaux a subsisté, devenant un grossiste en boissons dynamique, sous la direction de Richard Adant et de Fanny Lauvaux, les petits-enfants (3ème génération) respectifs de ces 2 brasseurs.

Décidé à relancer une bière artisanale sur le sol de ses aieuls, Frédéric Adant (4ème génération) a pu relancer à la fin de ses études en 1994, la bière "Super des Fagnes".
Cette bière était connue dans la région de Mariembourg et avait disparu quelques années plus tôt.

Fort de ce succès, la Brasserie des Fagnes a vu le jour en 1998.

Avec son épouse, Christel Bigot dont le grand-père était lui aussi brasseur à Nismes (Brasserie Fooz), ils ont également développé un magasin spécialisé en produits pour l'horéca, à destination des particuliers et professionnels de la restauration: le Comptoir des Fagnes.
Cette entreprise de grossiste en alimentaire, a vu le jour en 2004.

Partagés entre la Brasserie Lauvaux, la Brasserie des Fagnes, la Comptoir des Fagnes et les bières artisanales "Super des Fagnes", ce sont environ 80 emplois qui ont été créés dans cette belle région des Fagnes du sud des Ardennes Namuroises.
Les bières "Super des Fagnes", ce sont plus de 6000 Hectolitres brassés par an et environ 140.000 visiteurs qui visitent le site de brassage de Mariembourg chaque année.

 

Un étonnante histoire familiale, un beau clin d'oeil au passé, le regard tourné vers l'avenir...